Accueile-taqafa.ma
Lacs et Dayas de Montagne
Du Patrimoine du Maroc - Lixus
Du Patrimoine du Maroc - Tamuda-Tétouan
Du Patrimoine du Maroc - Meknès
Du Patrimoine du Maroc - Volubilis
Du Patrimoine du Maroc - Marrakech

Les Dossiers sont proposés par des auteurs qui aiment partager leurs passions et leurs connaissances. Ils offrent ici une découverte inédite d'un sujet en relation avec le patrimoine, la culture ou la création.

Patrimoine du Maroc

La situation géographique du Maroc confère à son héritage culturel une formidable richesse, notamment dans la diversité de ses composantes tant au niveau du patrimoine matériel qu'à celui du patrimoine immatériel. Cependant le pays se distingue, dans ce domaine, par le tissus urbain historique (médinas, villages, ksour, ...) et les savoir-faire...
En fondant le premier noyau de la ville de Marrakech vers 462H/ 1070 J. – C., les Almoravides nous lèguent l’une des cités les plus prestigieuses du Maghreb, qui a donné son nom (Marrâkush) à l’ensemble du pays (Maroc). Cette oasis créée artificiellement en dehors du désert, située au pied du Haut Atlas, « colonne du ciel » selon Hérodote, n’a...
La situation géographique du Maroc confère à son héritage culturel une formidable richesse, notamment dans la diversité de ses composantes tant au niveau du patrimoine matériel qu'à celui du patrimoine immatériel. Cependant le pays se distingue, dans ce domaine, par le tissus urbain historique (médinas, villages, ksour, ...) et les savoir-faire...
Les Almoravides fondent la ville de Meknès (Miknassat al-Zitun) au XIe siècle. En 540H/1145 ou 1146 J.-C., les Almohades la dotent de sa Grande Mosquée à laquelle est adjointe une salle d’ablutions. Les Mérinides, pour leur part, construisent la citadelle, qasaba, réalisent le système d’adduction d’eau, érigent une zâwiya et fondent la...
Située entre le Jbel Dersa et le Jbel Ghorghez et dominant la vallée de l’oued Martîl, la ville de Tétouan fut créée en 1306 ou 1307 par le souverain mérinide Abû Thabit, à proximité du site de l’antique Tamuda, fondée au IIIe ou IIe siècle av. J.-C. Dans la région même de Tétouan, les sites Emsa et Sidi Abdeslam Dlabhar avaient révélé des niveaux...
La situation géographique du Maroc confère à son héritage culturel une formidable richesse, notamment dans la diversité de ses composantes tant au niveau du patrimoine matériel qu'à celui du patrimoine immatériel. Cependant le pays se distingue, dans ce domaine, par le tissus urbain historique (médinas, villages, ksour, ...) et les savoir-faire... lixus

Casablanca Ville-monde

Investie dès le XIXe siècle par une importante communauté européenne, l’ancienne médina* de Casablanca, à l’architecture fortement métissée, ne saurait être dissociée de la ville nouvelle. Entre les VIIIe et XIVe siècles, la cité d’Anfa connaît un passé aussi riche que mouvementé. En 1469, elle est complètement rasée par... L’actuel siège de l’UMT, ex-résidence générale à Casablanca.
​Construite entre 1918 et 1955, la cité est un exemple unique de reconstitution de médina dont la réussite fut telle que beaucoup sont persuadés de son antiquité. Dès 1916, Henri Prost et son équipe envisage la création d’une « nouvelle ville indigène » à même d’accueillir les nouveaux immigrants venus de l’intérieur du pays, attirés par l’... Cour intérieure de la Mahkama. Remarquer la très belle perspective que dessinent, au loin, les quatre tours recouvertes de tuiles vertes vernissées.
Casablanca, capitale économique du royaume, un des plus grand ports d’Afrique, est née de la pensée de ce militaire à la fois esthète, pragmatique et visionnaire. Le 27 avril 1912, le général Louis Hubert Gonzalve Lyautey (1854-1935) est nommé Résident général au Maroc. Ayant fait ses armes auprès de Gallieni au Tonkin puis à Madagascar, ce... Premier Résident général de France au Maroc, le Maréchal Lyautey a contribué fortement à façonner le visage du Maroc actuel.
Depuis sa création, la ville nouvelle a été mondialement célébrée pour son urbanisme pionnier. Une vérité historique qu’il est bon de rappeler. Récit d’une véritable épopée. Un an seulement après le débarquement français de 1907, les prémices d’une gestion moderne de la ville apparaissent : l’éclairage public est organisé, les marchés aménagés... L’avenue des FAR a été percée dans les années 1950 pour relancer la projet de quartier des affaires. Cette nouvelle artère a rapidement pris des allures de City avec ses immeubles de grande taille à la pointe du modernisme.

Pages