Accueile-taqafa.ma
Exposition "Deux regards" de Mohammed Zouaoui
Vernissage de l'exposition « Deux regards » de Mohammed ZOUAOUI
Revue de presse de l'exposition « Deux regards » de Mohammed Zouaoui
L’art a contribué à mon intégration
Les Oiseaux, une Richesse Universelle - Les Oiseaux au Maroc
Du Patrimoine du Maroc - Al Jadida

Une émigration ou un voyage d’apprentissage

La création de Monia Touiss est un ensemble d’accords chromatiques répartis sur la surface de la toile. Une répartition conçue avec la sensibilité d’une poète et le doigté d’une peintre. La lumière, la perspective, la composition et la transparence des couleurs suggèrent avec légèreté et finesse des paysages méditerranéens. Des évocations conçues à travers des couleurs vives et d’autres sombres.

Née au Maroc, Monia s’est installée à Grenade puis à Barcelone en Espagne dès 1993. Elle vit actuellement entre les deux pays.

e-taqafa : Quelles sont les grandes étapes qui ont marqué votre recherche plastique ?

Monia Touiss : Ma recherche plastique est liée à ma formation. Les étapes qui m’ont marquée sont l’obtention de mon diplôme à l’École des Beaux-Arts de Tétouan en 1992, quand j’ai eu ma licence en 1997 et quand j’ai fini mon troisième cycle en 2002 …et la recherche continue. Peut-être qu’il ya eu des changements dans ma démarche mais que je ne vois pas. J’ai toujours fait du figuratif. Contrairement à ce que l’on pense mes peintures sont figuratives et non pas abstraites, c’est ainsi que je les vois. Je m’inspire beaucoup de la nature mais sans la représenter.

e-taqafa : La couleur et la lumière sont un tout? Elles sont suffisantes pour créer?

Monia Touiss : La lumière c’est la couleur et il n’ya pas de couleur sans lumière. Elles sont étroitement liées. Mon travail est basé sur cette recherche de la lumière et des tons. C’est toujours une nouvelle expérience devant le blanc de la toile. Bien que j’aie souvent une idée plus au moins définie, des idées nouvelles s’imposent au fil du travail. C’est au moment de créer la toile que ces éléments se tracent et se concrétisent. Mes éléments les plus importants sont effectivement la couleur et la lumière.

e-taqafa : Pourquoi cette préférence pour les couleurs primaires?

Monia Touiss : C’est une recherche dans ma palette. Couleur primaire, pastel ou secondaire. Je ne sais pas pourquoi j’opte pour une couleur et non pas pour une autre. Tout ce que je sais c’est que je fais une recherche. Elle est dans ma palette. Je cherche des tonalités et des contrastes. Pour la matière, il s’agit de pigments organiques ou naturels, de mélanges, de mediums. Le choix des couleurs et de la matière est un résultat des recherches effectuées. Ces choix varient également d’une toile à une autre. Il est vrai que certaines couleurs sont récurrentes.

e-taqafa : La transparence des couleurs évoque des paysages abstraits et poétiques, est-ce votre intention?

Monia Touiss : Oui, tout à fait. Bien dit. Une poésie muette. Une poésie que je voudrais écrire mais en couleurs. Chaque poème reflète un état d’âme, une sensibilité particulière ou une réaction face à une source d’inspiration. Le pinceau me permet d’exprimer mon admiration, mes sentiments, d’extérioriser mon ressenti à travers mon art.

e-taqafa : Pour créer des toiles aussi lumineuses, vous puisez votre inspiration de l'Espagne ou du Maroc ou des deux?

Monia Touiss : L’inspiration me vient de la vie, de l’expérience et du travail continu. Je m’inspire de ce que je vois et je m’inspire quand je pratique. Je m’inspire de la nature en général. Je dirais que tout m’inspire : une maison, une chambre, une conversation ou un plat. Ce sont des détails qui mènent ma vision pour créer et se sont ces détails qui me dirigent vers mon atelier pour continuer mon travail de peintre.

e-taqafa : L’émigration a-t-elle une influence sur votre travail pictural?

MoniaTouiss : Je ne sais pas, peut-être. En fait, je n’ai jamais senti que j’étais une émigrée. Je suis partie en Espagne pour poursuivre mes études et pour faire des recherches. Mon but était l’apprentissage pour acquérir le savoir-faire qui me permettra d’améliorer mes techniques. L’émigration a certainement influencé ma perception de la vie ou de la peinture, sans que je ne m’en rende compte. Nous sommes ce que nous vivons et ce que nous voyons. C’est pour cela d’ailleurs que la création des peintres marocains change selon leur région, les peintres du nord ne créaient pas comme ceux du sud par exemple.

e-taqafa :"Profondeur", est le titre de l'exposition que vous présentez à l'Espace Rivages. Quelle est sa particularité?

Monia Touiss : « Profondeur » est une exposition au Maroc et à l’Espace Rivages. Je connais des artistes peintres qui ont déjà exposé dans cet espace et qui m’ont fait part de leur expérience à la Fondation. J’ai, par ailleurs, participé récemment à une exposition collective au Musée Mohammed VI d’art moderne contemporain. Je dirais qu’exposer au Maroc pour un artiste marocain vivant à l’étranger a toujours ses particularités.

Propos recueillis par Fatiha Amellouk