Portrait de Edith Montelle
Biographie: 

Edith Blondin est née à Rabat en 1944 et y a vécu jusqu’à l’âge de 16 ans. Deux ans plus tard, elle est revenue au Maroc, mariée avec Christian Montelle, professeur de français nommé au collège d’El Menzel dans le Moyen-Atlas. Curieux des traditions populaires qui les rapprochaient des Marocains, ils ont parcouru une bonne partie du Maroc à pied, écoutant contes et légendes. En 1970, munie d’un diplôme de bibliothécaire, Edith a travaillé au Centre Culturel Français de Casablanca jusqu’en 1972. Engagée à la Bibliothèque des Jeunes de la Chaux-de-Fonds, en Suisse, elle a parcouru ce pays à la recherche de contes et légendes dont elle a écrit plusieurs recueils. En 1985, elle a choisi le métier de conteuse et a développé une recherche théorique sur les traditions orales. Directrice de collection aux éditions Slatkine, à Genève, elle a publié une partie des contes de Mohammed El Fassi sous le titre : Attoche et Fadhel, contes de Fès, auxquels elle a joints une histoire légendaire de Fès et Le conte de la cigogne, fruit de sa collecte personnelle. En l’an 2000, elle a participé au Festival International des Musiques sacrées, où elle a raconté des contes de Fès, accompagnée par le musicien Henri Soufiane Agnel. Elle a été chargée de cours dans différentes universités françaises, et, en particulier, pendant dix ans, au Centre de Linguistique appliquée de Besançon. Elle a été vice-présidente de la Société de Mythologie française, de 1990 à 2010.