Accueile-taqafa.ma
Exposition "Visioni misteriose" de Ahmed Hamid BOUZIANE
Vernissage de l'exposition "Visioni Misteriose" de Ahmed Hamid Bouziane
Mes créations expriment le mal-être d’un émigré
Exposition "VISIONI MISTERIOSE" de Ahmed Hamid BOUZIANE
Du Patrimoine du Maroc - Marrakech
Le Maroc, pays « invité d’honneur » à Livre Paris 2017

Éditorial

Omar Azziman ,  Président-délégué de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger.
 

Depuis sa création - il y a bientôt 25 ans - la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger mène une action résolue dans le domaine de la culture.

L’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine aux enfants des Marocains de l’extérieur figure en première ligne des activités culturelles de la Fondation. Cette action se déploie à travers une équipe de plus de 520 enseignants marocains établis dans 8 pays  d’Europe et qui opèrent soit au sein du système éducatif du pays d’établissement, soit en marge des écoles du pays d’accueil. Cet enseignement se réalise aussi, depuis fin 2013, à travers le programme e-madrassa d’enseignement de l’arabe sur internet.

L’organisation d’un séjour culturel annuel en faveur d’un millier d’enfants de 9 à 13 ans, à chaque saison estivale, vient renforcer l’action culturelle de la Fondation en direction des jeunes. Conçu comme des vacances offertes aux élèves les plus méritants, ce programme est pensé pour servir aussi de voyage initiatique à la découverte de l’histoire et de la culture du Maroc d’hier et d’aujourd’hui.

Le soutien que la Fondation Hassan II fournit aux multiples activités culturelles, artistiques, intellectuelles et sportives initiées par des Marocains de l’extérieur pour mieux faire connaître, dans les pays de résidence, les multiples facettes de la culture marocaine exprime, à son tour et tout aussi clairement, la forte implication de la Fondation en faveur de l’action culturelle.

L’engagement de la Fondation Hassan II en faveur de la culture comme vecteur privilégié de la préservation et du développement des liens qui unissent les Marocains de l’extérieur à leur pays d’origine, s’enrichit aujourd’hui du lancement d’un centre culturel virtuel. Conçu sur le modèle d’un centre culturel réel, le centre culturel virtuel e-Taqafa se propose de livrer à ses visiteurs un florilège de descriptions et d’analyses sur le Maroc culturel et un échantillon régulièrement renouvelé d’œuvres littéraires, musicales, picturales…

Il se propose aussi de mieux faire connaître les acteurs du monde de la culture d’ici et d’ailleurs à travers leurs créations ainsi que les passionnés qui portent à bout de bras tel ou tel joyau culturel. Il se propose enfin de donner une idée de l’ébullition et des turbulences que traverse le monde de la création à travers les témoignages des acteurs du monde de la culture et  notamment les Marocains de l’extérieur.

Omar Azziman
Président-délégué de la Fondation Hassan II

Dossiers du mois

Littérature

Lamia Berrada-Berca, mots contre maux, par Fouzia Marouf.

Lamia Berrada-Berca
Ecrivaine prolifique et journaliste éclairée, Lamia Berrada-Berca signe un nouveau roman interrogeant les failles de la condition humaine, « Guerres d'une vie ordinaire » (éd. Du Sirocco). L'auteure de « Kant et la petite robe rouge » finaliste du prix des cinq continents de la Francophonie en 2012 et de « Une même nuit...

Peinture

Rachid Sebti : que des femmes pour créer…, par Fatiha AMELLOUK.

Rachid Sebti, artiste peintre
Né à Larache, Rachid Sebti a poursuivi des études brillantes à l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Tétouan, pour migrer par la suite vers la Belgique  afin d’intégrer l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Son talent s’est révélé avec force à travers la peinture d’après nature et en gravure. A l’issue de ses études, il a reçu...

Le Maroc contemporain

Farid Belkahia, peintre et sculpteur, par l’Institut du Monde Arabe.

« Chaque individu est enfermé dans un cercle, une sorte de cosmos personnel où il est sujet à la pression venant de toutes les directions, une pression libérée par la transe. » En effet, une même pulsion libératrice travaille l’œuvre de Farid Belkahia en ses grands chapitres symboliques : les Féminités, les Transes, les Processions, les...

Journée internationale de la femme

Tata Milouda, la slameuse de la liberté, par Fatiha AMELLOUK.

Tata Milouda, Slameuse
Tata milouda, de son vrai nom Milouda Chaqiq, est née en 1950 à Machraâ Ben Abou au Maroc, elle émigre en France en 1989 « avec trois mots, bonjour, merci, au revoir » et 100 francs en poche, laissant au Maroc ses six enfants et un mari violent. Après l’expiration de la validité de son visa touristique, elle vit sans papiers et travaille...

Architecture

La Grande Mosquée Phocéenne, par la rédaction.

La Grande Mosquée Phocéenne
C’est le Bureau Architecture Méditerranée (BAM) qui en 2008 a remporté ce concours international. Le projet s’intègre dans le quartier en respectant la structure Urbaine des pavillons existants classés à l’inventaire des monuments historiques. L’utilisation d’une pierre identique, la conservation des pavillons existants, le respect des alignements...

Arts visuels

Malek Akhmiss, jeu de rôles, par Fouzia Marouf.

Comédien caméléon capable d'incarner toutes les métamorphoses au cinéma et sur les planches, Malek Akhmiss, a tour à tour joué dans « La Chambre noire » de Hassan Benjelloun, « La Source des femmes » de Radu Mihaileanu, « C'est eux les chiens » de Hicham Lasri et dans Sex & The City ! Fidèle au 7e art né d'un esprit de troupe, il tient le haut...