Accueile-taqafa.ma
Tewfik Jallab, dans la peau d'un voyou
Mohamed Fariji, le dessein du souvenir
Kamal Hachkar, ses voix de femmes
Les Ecosystèmes Sahariens au Maroc - L'Eau dans le Désert
Du Patrimoine du Maroc
Exposition "L' au delà..." de Adil Haouata
Je n’ai jamais quitté le Maroc.
Vernissage de l'exposition "L' AU DELA..." de Adil HAOUATA

Éditorial

Omar Azziman ,  Président-délégué de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger.
 

Depuis sa création - il y a bientôt 25 ans - la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger mène une action résolue dans le domaine de la culture.

L’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine aux enfants des Marocains de l’extérieur figure en première ligne des activités culturelles de la Fondation. Cette action se déploie à travers une équipe de plus de 520 enseignants marocains établis dans 8 pays  d’Europe et qui opèrent soit au sein du système éducatif du pays d’établissement, soit en marge des écoles du pays d’accueil. Cet enseignement se réalise aussi, depuis fin 2013, à travers le programme e-madrassa d’enseignement de l’arabe sur internet.

L’organisation d’un séjour culturel annuel en faveur d’un millier d’enfants de 9 à 13 ans, à chaque saison estivale, vient renforcer l’action culturelle de la Fondation en direction des jeunes. Conçu comme des vacances offertes aux élèves les plus méritants, ce programme est pensé pour servir aussi de voyage initiatique à la découverte de l’histoire et de la culture du Maroc d’hier et d’aujourd’hui.

Le soutien que la Fondation Hassan II fournit aux multiples activités culturelles, artistiques, intellectuelles et sportives initiées par des Marocains de l’extérieur pour mieux faire connaître, dans les pays de résidence, les multiples facettes de la culture marocaine exprime, à son tour et tout aussi clairement, la forte implication de la Fondation en faveur de l’action culturelle.

L’engagement de la Fondation Hassan II en faveur de la culture comme vecteur privilégié de la préservation et du développement des liens qui unissent les Marocains de l’extérieur à leur pays d’origine, s’enrichit aujourd’hui du lancement d’un centre culturel virtuel. Conçu sur le modèle d’un centre culturel réel, le centre culturel virtuel e-Taqafa se propose de livrer à ses visiteurs un florilège de descriptions et d’analyses sur le Maroc culturel et un échantillon régulièrement renouvelé d’œuvres littéraires, musicales, picturales…

Il se propose aussi de mieux faire connaître les acteurs du monde de la culture d’ici et d’ailleurs à travers leurs créations ainsi que les passionnés qui portent à bout de bras tel ou tel joyau culturel. Il se propose enfin de donner une idée de l’ébullition et des turbulences que traverse le monde de la création à travers les témoignages des acteurs du monde de la culture et  notamment les Marocains de l’extérieur.

Omar Azziman
Président-délégué de la Fondation Hassan II

Dossiers du mois

Le Maroc contemporain

Mahi Binebine Peintre, sculpteur, par la rédaction.

Romancier, peintre et sculpteur, Mahi Binebine séjourne à Paris puis à New York. Ses œuvres vont chercher dans les plus éloignés des retranchements de l’humain et témoignent d’une conjugaison de tendresse, de rupture et de morcellement dans une authenticité touchante et troublante. Son talent s’est imposé aujourd’hui au niveau national et...

Histoire

Le Maroc 3000 ans d'Art et d'Histoire, par la rédaction.

La Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger présente « 3000 ans d’art et d’histoire au Maroc » de Mohamed Sijelmassi. Cette exposition est articulée autour de repères historiques et visuels retraçant l'Histoire du Maroc, ses arts et les aspects significatifs de sa civilisation millénaire. Présentée selon un ordre...

Casablanca Ville-monde

Casablanca, une nuit après la pluie, par Casamémoire le Mag.

Portfolio – Casablanca, une nuit sous la pluie
La comédienne ultra-populaire, Amal El Atrache, est une artiste polyvalente. Ses photographies d’un Casablanca nocturne, d’un classicisme élégant, sont empreintes d’un sentiment de solitude et de mélancolie. Tous les Marocains ou presque connaissent Amal El Atrache, alias Âouicha, un des trois rôles principaux de Lalla Fatema. Cette sitcom...

Arts visuels

Malek Akhmiss, jeu de rôles, par Fouzia Marouf.

Comédien caméléon capable d'incarner toutes les métamorphoses au cinéma et sur les planches, Malek Akhmiss, a tour à tour joué dans « La Chambre noire » de Hassan Benjelloun, « La Source des femmes » de Radu Mihaileanu, « C'est eux les chiens » de Hicham Lasri et dans Sex & The City ! Fidèle au 7e art né d'un esprit de troupe, il tient le haut...

Peinture

Amina Rezki, une création universelle, par la rédaction.

Amina Rezki est une artiste peintre qui vit en Belgique. Elle avait cinq ans quand elle a quitté le Maroc en 1967 avec ses parents. Sur le chemin du départ, elle perd une chaussure. En 1982, elle intègre l’Académie Royale des Beaux- Arts de Bruxelles. Elle obtient également un diplôme en Histoire de l'Art à l'Ecole d'Art Graphique d’Uccle....

Casablanca Ville-monde

Les Habous, rêverie arabo-andalouse du XXe siècle, par Casamémoire le Mag.

Cour intérieure de la Mahkama. Remarquer la très belle perspective que dessinent, au loin, les quatre tours recouvertes de tuiles vertes vernissées.
​Construite entre 1918 et 1955, la cité est un exemple unique de reconstitution de médina dont la réussite fut telle que beaucoup sont persuadés de son antiquité. Dès 1916, Henri Prost et son équipe envisage la création d’une « nouvelle ville indigène » à même d’accueillir les nouveaux immigrants venus de l’intérieur du pays, attirés par l’...