Accueile-taqafa.ma
Vernissage de l'exposition « Deux regards » de Mohammed ZOUAOUI
Revue de presse de l'exposition « Deux regards » de Mohammed Zouaoui
L’art a contribué à mon intégration
Les Oiseaux, Une Richesse Universelle - Biodiversité et Répartition
Du Patrimoine du Maroc - Al Jadida
Du Patrimoine du Maroc - Essaouira
Article proposé par Moulin Elaroussi

Professeur à la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’sik, Casablanca.
Commissaires des expositions, responsable pédagogique à l’école des Beaux-arts de Casablanca, auteur et critique d’art.

Les arts visuels

Eugène Delacroix

Nous appelons arts visuels au Maroc ce que l’on met sous l’appellation des arts plastiques : toutes les pratiques traditionnellement désignées par les beaux-arts (dessin, peinture, sculpture...) en leur ajoutant les nouvelles techniques, la photographie, le cinéma, l’art vidéo, l’art numérique, l’installation…mais aussi les arts appliqués et décoratifs (art textile, design, marqueterie…) et l’architecture. Tous les arts qui produisent des objets perçus par l’œil en excluant les arts du spectacle (danse, théâtre, cirque…) même si cette exclusion n’est pas justifiée.

Toutefois il y a une différence entre les pratiques artistiques qui coexistent au Maroc. Si la photographie, le cinéma, l’art vidéo et l’art numérique sont nouveaux dans le monde et donc tous les peuples les ont adoptés au vingtième siècle, les autres pratiques trouvent leurs racines dans les pratiques traditionnelles au Maroc. Il est donc utile de faire la différence entre les disciplines artistiques traditionnelles et les expressions artistiques modernes. Il est de coutume de définir la pratique artistique comme une activité désintéressée visant le seul but esthétique, mais il faut ajouter qu’elle est la production d’un individu conscient de son rôle et responsable vis-à-vis du public. Il assume donc son acte signe en signant son œuvre. C’est ce qui le différencie de l’artisan traditionnel. Ainsi nous croyons faire la différence entre le traditionnel et le moderne dans ce domaine. Notre attention se portera sur les pratiques modernes en réservant un autre espace à l’artisanat.

Concernant les pratiques modernes la production marocaine a connu depuis l’indépendance en 1956 un essor remarquable : peinture, sculpture photographie, cinéma, art vidéo, design, marqueterie, danse, théâtre.

Thème : 

Galerie

Article(s) associé(s)