Accueile-taqafa.ma
Du Patrimoine du Maroc - Al Jadida
Du Patrimoine du Maroc - Essaouira
Du Patrimoine du Maroc - Fès
Exposition "Douce mémoire" de Charaf EL GHERNATI
L’émigration est un exil choisi
Vernissage de l'exposition «Douce Mémoire» de Charaf EL GHERNATI
Article proposé par Fouzia Marouf

e-taqafa

Hicham Elmadi, d'art et de matière

Passeur d'expression, coagulateur de savoir-faire ancestrale, designer, Hicham Elmadi a plus d'une corde à son art. Après avoir fait ses premières armes au sein de prestigieuses enseignes internationales, il a fait halte dans la cité ocre où il crée de concert avec les artisans locaux dignes héritiers de la tradition marocaine à travers les siècles. Hicham Elmadi, ouvre aujourd’hui, les portes du show room « Ali met Floyd », nouvelle place forte du design, à Sidi Ghanem, haut lieu de la décoration.

e-taqafa : Comment êtes vous venu au design ?

Hicham Elmadi : Je suis diplômé de l’Institut supérieur des arts appliqués de Paris avec une spécialité en graphisme textile. Mon diplôme obtenu, j’ai eu la chance de multiplier des expériences professionnelles très enrichissantes. J’ai notamment collaboré avec différents bureaux d’études comme l’atelier prototypes Louis Vuitton, Heschung spécialisé dans la chaussure, Kenzo, Rossignol, Ripcurl, Airbag…

Fort de ces multiples expériences, je me suis finalement orienté vers le design ameublement : m’offrant des possibilités de créations infinies. Mon retour au Maroc, suivi de la rencontre avec les artisans marrakchis m’ont dès lors, confirmé que j’avais trouvé ma voie.

e-taqafa : Avez-vous une fascination pour certaines matières ou techniqes ?

Hicham Elmadi : Mes premières créations sont nées de matières recyclées et m'ont menées à évoluer pour recourir à différentes matières en lien avec l’artisanat marocain. A ce titre, j’en associe souvent plusieurs. Aujourd’hui, je travaille le bois, le métal, le cuivre, la céramique, l’aluminium fondu… Mais j’ai toujours envie d’en tester d’autres. En fait, j’adore expérimenter de nouvelles matières. En ce moment, c’est le néoprène.

e-taqafa : Comment est née l'idée du showroom pluriel « Ali met Floyd » ? Et pourquoi ce titre ?

Hicham Elmadi : Le nom est avant tout, un clin d’œil au match légendaire de 1965 de deux grands boxeurs : Mohamed Ali et Floyd Patterson. Pour moi, cela fait référence à la rencontre de deux styles à l’image de ce que j’apprécie dans le design au Maroc aujourd’hui : ce que je cherche à faire dans mes créations, où je marie le design moderne à l’artisanat marocain. J’aurais pu l’appeler « Mohamed rencontre Charles », mais « Ali met Floyd », ça sonne mieux, non ?

e-taqafa : Quelle sera sa particularité ?

Hicham Elmadi : Je voulais un lieu qui me ressemble afin d'y exposer mes créations, mais j’avais aussi envie de mettre en scène les créations de designers pour lesquels, j’ai régulièrement, des coups de cœur. Le showroom me le permet plus que jamais. Ici, les créateurs peuvent s’exprimer en toute liberté. Il n’y a qu’une condition : proposer des pièces uniques où l’artisanat est le maître mot !

« Ali met Floyd », c’est donc, un Lab design où l’on peut découvrir des créations en tout genre et les nouvelles tendances.
Nous allons aussi pouvoir proposer des prototypes à partir desquels nous pourrons créer de véritables collections qui seront réalisées dans mes ateliers avec mes artisans.
Dans ce showroom, j’ai également installé mon bureau d’aménagement d’intérieur, une activité que j’ai énormément développée ses dernières années.

e-taqafa : Pourquoi avoir choisi de le situer à Sidi Ghanem ?

Hicham Elmadi : Sidi Ghanem connaît un vrai renouveau. C’est le lieu incontournable, où se concentrent de nombreuses boutiques en tout genre qui ont trait à la création, à la décoration et à l’ameublement. C’est aujourd’hui LE lieu incontournable à Marrakech pour qui s’intéresse à ces sujets. Et même au-delà : nous recevons également, des professionnels et des particuliers issus de Casablanca, de Rabat et également nombre de personnes qui viennent de l’étranger.

e-taqafa : C’est important pour vous d’associer le savoir-faire des artisans marrakchis à la réalisation de vos travaux ?

Hicham Elmadi : Bien sûr ! Ils participent à mon aventure depuis des années. C’est ensemble, que nous créons. Il ne faut pas oublier que ce sont eux qui exécutent et donnent indéniablement vie physiquement aux pièces que j’invente.
Il s’agit d’un travail d’équipe. D’ailleurs, dans mon atelier, tout le monde a son mot à dire. Les maâlems s’amusent et se font plaisir à travers la création, tout comme moi!

e-taqafa : Parlez-nous de votre lien au Maroc...

Hicham Elmadi : En résumé, je suis franco-marocain, donc binational. Qui dit binational, dit que j'ai suis porteur d'une double culture. J’ai en effet, acquis le côté technique de mon travail en France. Et le Maroc m’a offert une source d’inspiration intarissable avec Marrakech, mon atelier et mes artisans !

Propos recueillis par Fouzia Marouf.

Galerie

Showroom « Ali met Floyd », Showroom « Ali met Floyd », Showroom « Ali met Floyd », Showroom « Ali met Floyd », Showroom « Ali met Floyd », Showroom « Ali met Floyd »