Accueile-taqafa.ma
Exposition "Deux regards" de Mohammed Zouaoui
Vernissage de l'exposition « Deux regards » de Mohammed ZOUAOUI
Revue de presse de l'exposition « Deux regards » de Mohammed Zouaoui
L’art a contribué à mon intégration
Les Oiseaux, une Richesse Universelle - Les Oiseaux au Maroc
Du Patrimoine du Maroc - Al Jadida
Article proposé par Hamid Slimani

Professeur à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Fès.
Intervenant auprès de plusieurs établissements universitaires : Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Fès, Faculté Poly-disciplinaire de Taza, Faculté des...

Le thermalisme et le développement durable au Maroc

Le mot « Thermes » vient du grec  thermos  qui veut dire chaud ; établissements de bains publics anciens ; établissements thermaux où l’on fait une cure, où l’on vient prendre   des eaux ayant  des vertus médicinales.  

Le thermalisme est la science d’utilisation des eaux  de sources minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être ou de remise en forme.

Les traitements sont applicables à de nombreuses affections et problèmes pathologiques, et ce, suivant les sources d’eau. Les cures thermales sont souvent recommandées aux personnes souffrant de rhumatismes, de maladies de l’appareil locomoteur, de maladies de peau, d’affections cardio-vasculaires, de perturbations endocriniennes, de surpoids, ou des maladies respiratoires d’origine allergique….

Le thermalisme  offre des soins  nombreux en fonction des affections : bains en baignoire ou en piscines, douches stimulantes ou émollientes,  aérosols, douches pharyngées, inhalations de vapeurs thermales, cataplasmes de boues, … La cure en elle-même peut s’associer à des activités de remise en forme telles que massages, relaxations, gymnastique…

Le thermalisme constitue, en effet, une véritable alternative médicale très adaptée aux patients soumis au traitement médicamenteux, mais insuffisamment soulagés.

Thérapeutique naturelle par excellence, le thermalisme s’inscrit parfaitement dans la recherche actuelle d’une vie et d’un environnement plus naturels, permettant à l’individu de préserver sa santé. 

D’ailleurs, depuis 1986, l’Organisation Mondiale de la Santé confère un statut officiel à la Fédération Internationale du Thermalisme. Ce qui donne au thermalisme une validité scientifique et un rôle social.

Le thermalisme, étant un ensemble d’activités liées à l’exploitation et à l’utilisation des eaux minérales, a su se moderniser pour mettre à profit les dernières technologies  afin d’utiliser  les eaux minérales à des fins thérapeutiques tant pour l’adulte qu’à l’enfant. 

Derrière le thermalisme se profile une structure qui incarne les différentes activités d’exploitations des thermes. Il s’agit bel et bien de la station thermale. Celle-ci peut être définie comme la localité qui est dotée d’un ou de plusieurs établissements  spécialisés dans le traitement d’affections diverses par les eaux de sources minérales. Et le site qui dispose d’une structure ( douche, baignoire, boue…) et des équipements (hôtels ou lieux parallèles pour hébergement sur place) est un établissement thermal.

Dès le premier âge de l’humanité, les eaux chaudes  ont été cherchées par l’être humain pour se soigner. Le thermalisme est une pratique plusieurs fois millénaire, en tant que phénomène socio-économique. 

Dans la culture islamique, l’homme peut être revitalisé  de diverses façons : par la purification de quelques organes du corps, par la prière, ou par les bains. 

C’est dans le bain « Hammam » que l’ablution est faite pour faire  la prière. Et ces hammams publics sont entretenus jusqu’à la fin du XIXème siècle. Les premiers bains islamiques ont été conçus pendant le VIIIème siècle, en adoptant l’exemple romain.

L’utilisation du hammam est faite de la façon suivante : d’abord le baigneur se dirige vers le « Maslak » pour se relaxer. Ensuite, aller vers Baet-El-Harara. A ce moment là, le personnel reçoit le baigneur pour le masser, l’étirer,   et lui frotter la peau pour le nettoyage corporel. Après, le baigneur se dirige vers les petites salles annexes, le Meghtas, pour transpirer en hiver et se refroidir en été.

Galerie