Accueile-taqafa.ma
Exposition «Le boomerang» de Ali SAHTOUTE
Vernissage de l'exposition «Le boomerang» de Ali SAHTOUTE
Ali Sahtoute dans Invité Culture, Médi1 TV
Revue de presse de l'exposition «Le boomerang» de Ali SAHTOUTE
Revue de presse de l'exposition «Le boomerang» de Ali SAHTOUTE
L’émigration est une expérience fabuleuse

exposition

, ,
Résumé :
Mots-clés : exposition, Art, Peinture, Espace Rivages

, ,
Résumé : Revue de presse en français ici
Mots-clés : presse, exposition

, ,
Résumé :
Mots-clés : vernissage, exposition, Peinture

, ,
Résumé :
Mots-clés : exposition

, ,
Résumé : Revue de presse en français ici
Mots-clés : presse, revue de presse, monia touiss, vernissage, exposition

, ,
Résumé : Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, -Présidente de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger- et le Président français François Hollande ont procédé, le 14 octobre 2014 à Paris, à l'inauguration de l'exposition-événement «Le Maroc Contemporain», organisée par l'Institut du Monde Arabe en partenariat avec la Fondation Nationale des Musées. Lancée le 15 octobre 2014, l'exposition « le Maroc Contemporain » a été prolongée jusqu’au 1 mars 2015. Elle a présenté les créations de plus de 80 artistes marocains plasticiens, designers, vidéastes, architectes, créateurs de mode... le programme de cette grande manifestation s’est caractérisé par la richesse et la diversité des activités. Ainsi, près de 30 concerts de musique marocaine ont été proposés: issawa, reggada, le quatuor de luth dirigé par Haj Youness, les percussions de Marrakech, poésie chantée, musique andalouse, rock, rap, pop-rock, musiques électroniques et hip hop… Plusieurs spectacles de danse ont mis en lumière la diversité de cet art au Maroc à travers les performances de Khalid Benghrib, Bouchra Ouizguen, Lahcen Zinoun et Mayodi. Plus de 25 conférences, colloques et débats ont été organisés autour de plusieurs thèmes : les langues du Maroc, le soufisme, la religion, la société civile, le féminisme, les médias, la littérature...Par ailleurs, des films marocains ont été projetés notamment Adios Carmen de Mohammed Amine Benamraoui, L’amante du Rif de Narjiss Nejjar, Délivrance de Abdelillah Zirat, Sotto Voce de Kamal Kamal, La Route vers Kaboul de Brahim Chkiri… « Le Maroc Contemporain » a été une grande exposition qui a occupé 2 500 mètres carrés. Une tente traditionnelle a été dressée sur le parvis de l'Institut du Monde Arabe. Ouverte au public, elle a accueilli sur près de 500 mètres carrés les visiteurs pour des démonstrations d'artisanat, des spectacles ou des dégustations de thé ou de pâtisseries marocains. Pour en savoir plus sur cette grande exposition, l’Institut du Monde Arabe propose un documentaire interactif.  Le webdoc : www.imaroc-contemporain.com
Mots-clés : Institut du monde arabe, paris, exposition, évenement

, ,
Résumé : Initié par la Direction des arts éducatifs à l’Institut du Monde Arabe, l’espace « le Maroc raconté par les arts » qui a été dédié aux jeunes et aux enfants, a proposé une déclinaison de l’exposition «  Le Maroc contemporain ». A travers des dessins et autres créations réalisés par les élèves du collège Anatole France de Casablanca, ces artistes en herbe ont transmis leurs visions du Maroc. Cet espace a accueilli également un atelier « Faire et défaire » dont le concept était basé sur le thème de la récupération et « Coutumes et traditions des dattes » où les enfants créaient leurs propres confiseries à base de dattes et d’amandes tout en s’ouvrant sur les coutumes et les traditions marocaines autour des dattes. Des séances contes avec Nezha Chevet étaient également au programme.
Mots-clés : Institut du monde arabe, paris, exposition, évenement

, ,
Résumé : La Fondation Jardin Majorelle et la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, en partenariat avec la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, présentent l'exposition « Femmes berbères du Maroc » du 15 mai au 15 juillet 2015. Itinérante, cette exposition a été présentée à Paris à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, puis à Manama au Musée National du Bahreïn. Elle est actuellement ouverte au public à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat, hors les espaces muséaux pour être accessible librement et gratuitement aux étudiants et aux visiteurs. L’exposition « Femmes berbères du Maroc » rend hommage à la femme amazighe qui transmet la langue et les savoir faire essentiellement féminins comme le tissage ou la poterie du nord du Maroc. « Ce sont en majorité des objets en provenance du musée berbère que cette exposition présente. Si j’ai voulu qu’elle soit consacrée aux « femmes berbères » c’est parce que l’essentiel des objets les concerne. C’est aussi à cause du rôle prépondérant qu’elles assurent dans la transmission de l’identité : la langue, les savoir-faire, l’éducation des enfants. » déclare Pierre Bergé. L’exposition s’articule autour de trois thématiques: D’une part, les portraits de la femme amazighe. D’autre part, le savoir faire et l’artisanat notamment le tissage, la poterie, la vannerie, la fabrication de l’huile d’argan, la danse, les fêtes... l’exposition présente des objets de la vie quotidienne, des objets rituels ou des décors géométriques qui constituent l’univers de la femme amazighe. Enfin,  les parures et les costumes : l’exposition invite les visiteurs à découvrir la beauté des bustes de bijoux, les handiras, les haïks, les ceintures…Les femmes amazighes qui accordent une attention particulière à l’apparat, s’expriment à travers les codes spécifiques à leurs groupes : couleurs, signes, motifs... ainsi, elles créent leurs habits, parures et accessoires pour affirmer leur identité.
Mots-clés : exposition, Femmes berbères

, ,
Résumé : A l’occasion du centenaire de la Grande Guerre et de la journée nationale des archives, Archives du Maroc, organise en collaboration avec l’Institut des Etudes Africaines et l’Association Marocaine pour la Recherche Historique, l’exposition "La Grande Guerre (1914-1918): Archives sous séquestre", du 28 novembre 2014 au 31 juillet 2015 à la Galerie des Archives du Maroc, Rabat. Cette exposition révèle un patrimoine archivistique qui date de plus d'un siècle sur la présence allemande au Maroc et sur les opérations de séquestre et de saisie des biens appartenant aux ressortissants allemands suite au conflit franco –allemand. Le Maroc, sous Protectorat français, a vécu le conflit franco-allemand pendant la Grande Guerre à travers la prohibition de toute transaction avec les Allemands, le contrôle et la séquestration des biens des ressortissants allemands et austro-hongrois, la fermeture de la légation et des consulats allemands et la saisie de tout ce qui s’y trouve et la déchéance des protégés et censaux allemands de leur protection. L’exposition retrace cette période de l’histoire du Maroc, fin du XIXème siècle début du XXème siècle, à travers des documents variés notamment des registres, des correspondances commerciales, des textes règlementaires, des décrets, des mémoires personnelles ainsi que de nombreuses cartographies et photos. Brochure de l’exposition ici
Mots-clés : exposition, Archives du Maroc

, ,
Résumé : Le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain présente du 9 décembre 2015 au 14 mars 2016, l’exposition « César, une histoire méditerranéenne » dédiée à l’œuvre de l’artiste César Baldaccini, dit César, l’un des plus grands artistes sculpteurs du XXe siècle et membre du groupe « Les Nouveaux Réalistes ». L’exposition s’articule autour des œuvres majeures de l’artiste et selon des thèmes transversaux notamment la femme, l’autoportrait, les compressions... Ainsi l’exposition présente des chefs d’œuvre du sculpteur français comme la Vénus de Villetaneuse, la Victoire de Villetaneuse, la Ginette, la Grande Rambaud ou encore Le Pouce, sculpture monumentale de 6 mètres réalisée en 1965, installée à l’esplanade du Musée. Vue d’ensemble salle La Femme, thème éternel. De plus, une sélection d’autoportraits de l’artiste est proposée, « l’exposition présente dès la deuxième salle « une forêt de têtes », selon le mot de Pierre Restany, en parallèle de la biographie de l’artiste. Ces autoportraits dialoguent avec Le Centaure, fameux hommage à Picasso, dont le visage est un autoportrait pourvu d’un masque relevé – en écho à celui que César utilisait lorsqu’il soudait – qui arbore les traits de Pablo Picasso » précise le communiqué de presse du MMVI. Né à Marseille en 1921, de parents italiens d’origine toscane, César s’installe à Paris jusqu’à sa mort en 1998. Ce sculpteur qui a confirmé sa maîtrise des références classiques a également fait preuve d’une innovation qui lui est particulière notamment à travers la diversité des matériaux manipulés à savoir la ferraille, le caoutchouc, la tôle, le papier...ou encore le caractère imaginaire de ses créations qui se présentent à la fois comme des silhouettes humaines, des animaux réels ou imaginaires... Ainsi, César crée sa poésie à travers la manipulation des matériaux selon des formes singulières et surprenantes. Vue d’ensemble salle Les poules patineuses. Cette exposition destinée au grand public et qui se veut didactique et pédagogique se tiendra jusqu’au 14 mars 2016.
Mots-clés : sculptures, exposition, art moderne, art contemporain

Pages