Hamid Douieb

Image de couverture: 

Biographie

Hamid Douieb est né en 1948 à Casablanca. Très jeune, il montre une sensibilité artistique. En 1968, il arrive en Belgique pour suivre des études d’ingénieur et pratique en parallèle sculpture et peinture. Hormis quelques cours à l’Académie des Beaux-arts, Hamid est autodidacte. Au début, il est très influencé par le surréalisme et bifurque ensuite vers l’hyperréalisme. Ses premières expositions ont lieu entre 1975 et 1976. Ensuite, son style figuratif s’enrichit d’un second degré et d’un contenu supplémentaire. En 1979, il rencontre le groupe « Figuration critique » avec lequel il expose à Bruxelles, puis à Paris. Obstiné et foncièrement figuratif, il ne cède pas aux tendances et aux modes du moment (abstrait, conceptuel et contemporain). Ce qui, malheureusement, l’empêche d’exposer dans les galeries... Suivra une traversée du désert de presque 20 ans. Il revient dans les années 2000 avec une peinture plus affirmée et enrichie par son vécu et son engagement. En 2005, tel un saumon qui remonte la rivière, Hamid décide de retourner au Maroc, son pays natal, pour exposer ses dernières toiles. Bien décidé à s’affirmer de nouveau, il a la certitude que c’est auprès des siens qu’il doit chercher la reconnaissance... Dernièrement, il a organisé un événement collectif sur le thème « Figuration Autrement». Mais le peintre va plus loin, il oppose le figural au figuratif, figural où l’image présentée exprime émotion, sensation et sentiments intraduisibles par les mots et donc excluant tout discours de l’artiste...