Izza Génini

Image de couverture: 

Izza Génini est une productrice et réalisatrice de cinéma.

Née à Casablanca en 1942, Izza Génini est la plus jeune de la famille. Elle émigre en France avec ses parents, qui vont rejoindre leurs autres enfants partis quelques années auparavant.

Une fois la famille installée, la jeune Izza qui a 18 ans, entreprend des études de lettres et de langues étrangères à la Sorbonne et à l’École des Langues Orientales. Le milieu du cinéma l’attire beaucoup et elle s’en approche, en acceptant la charge de l’accueil et des relations extérieures durant les Festivals de cinéma de Tours et d’Annecy.

Izza prend ensuite la direction de la salle de projection privée, le Club 70 à Paris, lieu de rencontres des professionnels de cinéma. Mais la nouvelle vie qui s’offre à Izza ne la coupe pas de son Maroc natal. Un jour, elle décide de redécouvrir avec passion son pays d’origine. C’est ainsi qu’elle commence  une collection de films qui illustrent tout l’intérêt qu’elle lui porte.

Elle s'engage alors dans un travail de documentariste sur les expressions musicales amazighs, juives, arabes et plus largement sur le patrimoine immatériel marocain.

Elle aime beaucoup la musique de Nass El Ghiwane et encourage Ahmed El Maânouni à filmer leurs concerts. Ce qui a donné « Transes » en 1981, film emblématique qui a influencé Martin Scorsese pour la réalisation de son long métrage « La Dernière Tentation du Christ », et qu’il a choisi pour lancer la « World Cinema foundation ».

Izza Genini se lance alors dans la réalisation de films documentaires essentiellement consacrés à la musique et à la culture du Maroc. En 1988 en Espagne, elle reçoit la mention d’Honneur au Festival International de Valladolid pour son film « Des Luths et Délices ».

En 1995, elle gagne le prix du Festival du Film d’Histoire à Pessac en France pour son film « Retrouver Oulad Moumen ». En 2008, c’est le film « Nûba d'or et de lumière » qui lui fait gagner le prix Méditerranos à Grenade en Espagne. Enfin en 2012 à New York, l’American Sephardi Federation lui remet le « Pomegranate Award for life achievment » pour récompenser Izza Genini pour son parcours professionnel.

 

pagination: