Accueile-taqafa.ma
Exposition "Profondeur" de Monia TOUISS
Vernissage de l'exposition «Profondeur» de Monia TOUISS
Une émigration ou un voyage d’apprentissage
Les Ecosystèmes Sahariens au Maroc - Les Paysages du Sahara
Tewfik Jallab, dans la peau d'un voyou
Mohamed Fariji, le dessein du souvenir
Kamal Hachkar, ses voix de femmes
Les Ecosystèmes Sahariens au Maroc - L'Eau dans le Désert
Article proposé par Ali Amahan

Anthropologue marocain

Du Patrimoine du Maroc

La situation géographique du Maroc confère à son héritage culturel une formidable richesse, notamment dans la diversité de ses composantes tant au niveau du patrimoine matériel qu'à celui du patrimoine immatériel.

Cependant le pays se distingue, dans ce domaine, par le tissus urbain historique (médinas, villages, ksour, ...) et les savoir-faire (ou arts traditionnels) tels la marqueterie de faïence ou zellij, le plâtre ouvragé, les bois ouvrés, les bijoux, le tapis, etc.

Il existe au Maroc plusieurs centaines de sites, de monuments et de manifestations culturelles classés dont dix inscrits sur la liste du patrimoine mondial.

Ce patrimoine reflète la richesse historique, culturelle et naturelle du pays.

Le patrimoine bâti :

Le patrimoine bâti est la composante la plus riche du patrimoine matériel marocain. Elle est composée de tissus urbains, d'ensembles architecturaux et de monuments.

Les tissus urbains :

Le Maroc dispose de plus de 30 médinas et centres historiques dont 7 figurent sur la liste du patrimoine mondial: Fès, Marrakech, Meknès, Essaouira, Tétouan, Al jadida et Rabat.

Rabat (Ribât al-Fath)

Les découvertes archéologiques ont établi que le site de la ville de Rabat était déjà occupé aux périodes préhistoriques.

Rabat fut fondée en 593H/1196-97 J.-C. par le calife almohade Abû Yûsuf Ya’qub pour commémorer la victoire d’Alarcos sur les Chrétiens. Abû Yûsuf Ya’qub fit le choix du ribat du Xe siècle que le souverain ‘Abd al-Mû’min avait doté d’une qasaba alimentée en eau par l’aqueduc d’Aïn Ghabûla. Cette forteresse, construite en 1150, connue aujourd’hui sous le nom de Qasba des Oudayas, est l’origine de la ville de Rabat.

La ville ancienne se compose de la médina, de la célèbre Qasba des Oudayas, des remparts avec leurs portes, de la Mosquée Hassan avec son minaret (la Tour Hassan) et du site de Chella. Aux portes monumentales de nobles proportions, telle Bâb Rouah, élevée par ‘Abd al-Mûmin, ou encore Bâb al-Kabîr (Porte de la Qasba des Oudayas) érigée par Yâ’qub al-Mançûr, se lit le parti de sobriété reconnu à la dynastie almohade. La médina aussi bien que la Qasba des Oudayas compte parmi les tissus urbains historiques les mieux entretenus et les moins affectés par les aléas du temps. Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2012.

Galerie :

Rabat